Une chose est sûr, les fanas d’épouvante aiment repousser les limites de leur peur en regardant les plus grands films d’épouvante jamais réalisés au cinéma. Et bien si vous aussi, vous aimez frissonner devant la télé, il est temps de vous plonger dans le monde palpitant de la série American Horror Story.

Toute l’originalité de cette série  est mise en avant dans son propre concept puisque, chaque saison à sa propre histoire. En effet, exit la logique narrative, le fil conducteur de l’intrigue, il n’y en a pas, une histoire se commence et se termine à chaque fin de saison, déroutant n’est ce pas. C’est ainsi que nous sommes transportés vers des lieux différents, avec des acteurs interprétant des personnages différents et vivant des histoires bien étranges. Cela est très déconcertant au début, puisqu’à la fin de la première saison on se dit « ah mais, c’est ça la fin? » et je l’avoue cela peut être dérangeant. Mais si on s’accroche à l’intensité de chaque histoire, cette singularité ne vous dérangera plus, puisque vous vous rendrez vite compte que chaque saison reste connectée à l’autre. Comme je vous le disais, les histoire se suivent et ne se ahs7ressemblent pas, excepté leur point en commun: les phénomènes paranormaux, étranges… Par exemple dans les premiers épisodes, nous faisons connaissance avec une famille qui emménage dans une grande maison, assez mystérieuse. Cette famille va vite s’apercevoir que leur nouvelle demeure abrite des entités peu recommandables et aux souvenirs effroyables.

Dès le début d’American Horror Story, nous allons découvrir les personnages forts qui vont nous suivre tout au long de cette série. Evan Peters est généralement le héros principal de chaque histoire et nous offre un jeu d’acteur étonnant lorsqu’il se trouve être un fantôme aux souvenirs douloureux et macabres. Il est également le bon père de famille, contraint à rester enfermé dans un asile, pour un crime qu’il n’a pas commis, mais joue aussi la réincarnation d’un Frankenstein aux méthodes de communication barbares. Jessica Lange est la deuxième tête d’affiche, elle est la femme de poigne, celle qui contrôle la situation et qui tire les ficèles de l’intrigue. Directrice d’une foire au monstres, elle est aussi présentée comme une nonne dirigeant un asile psychiatrique d’une main de fer. Sarah Paulson incarne souvent laahs2 personne mise à l’épreuve dans chacune des saisons. Elle fait face à des situations extrêmes, comme échapper à un serial killer, franchir les obstacles terrifiants pour devenir la gérante d’une académie de sorcières, pour mettre en avant l »importance des personnages qu’elle joue. Ce trio principal nous propose des scènes d’horreurs effrayantes, tordues, et repoussent les limites de l’étrangeté. Bien sûr les personnages secondaires comme Taissa Farmiga, Kathy Bates, ou encore Lily Rabe ont un rôle primordial dans chaque histoire.

Mais outre ce jeu d’acteur très bien maîtrisé, la réalisation d’American Horror Story rend la série encore plus déconcertante. En effet certains effets de caméras feront tout pour vous mettre mal à l’aise et la bande son du générique de début met tout en œuvre pour vous donner la chair de poule. Ce qui est peu commun dans ce format de série, c’est que la notion de peur et d’étrangeté est vraiment AMERICAN HORROR STORY: COVEN The Seven Wonders - Episode 313 (Airs Wednesday, January 29, 10:00 PM e/p) --Pictured: (L-R): Sarah Paulson as Cordelia, Taissa Farmiga as Zoe, Lily Rabe as Misty, Gabourey Sidibe as Queenie, Emma Roberts as Madison, Frances Conroy as Myrtle -- CR. Michele K. Short/FXpoussée à son paroxysme. Tous les codes et tabous de notre société sont brisés puisque sexe, drogue, folie sont abordées de manière tellement brute, que parfois vous serez choqués de voir certaines mises en scène. L’aspect psychologique de l’Homme est fortement représenté dans cette série, rien de tel pour  vous faire pâlir d’angoisse. En effet, on assiste à la révélation de personnages habités par une folie inexplicable qu’on devrait détestés pour ce qu’ils font subir aux personnes qui les entourent. Mais c’est avec stupeur que vous découvrirez, que certains bourreaux sont parfois attachants à leur manière. Cette folie fera vivre aux personnages des situations terribles, à la limite de l’irréel; et vous transportera vers de vieilles légendes urbaines qui vous divertirons plus que jamais.

 

La saison 5 annonce encore une belle dose de peur et d’angoisse, car ses 6 premiers épisodes vous emmènent au cœur d’un vieil hôtel Californien noircit par son histoire. Vous pourrez voir une Lady Gaga, remplaçante de Jessica Lange, dans son élément et une intrigue à couper le souffle. Je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir cette série.

American Horror Story: une série habilement terrifiante.
Pints positifs
  • Une série originale
  • Un très bon jeu d'acteurs
  • La thématique de la peur est très bien respectée
Points négatifs
  • Le départ de Jessica Lange
9.5Terrifiant
Note des lecteurs: (2 Votes)
7.3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Google+
%d blogueurs aiment cette page :