Avec ce nouvel opus sorti au cinéma le 20 Juillet 2016, American Nightmare devient une trilogie à part entière. C’est dans ce dernier film que nous retrouvons l’événement qui fait trembler l’Amérique chaque année, la Purge. Préparez vous à découvrir ou redécouvrir cette tradition qui, ci elle existait, pourrait influencer la société Américaine de demain.

Dans le premier film de la Saga, c’est dans un futur proche (2022) que nous faisons la connaissance de la nouvelle fête nationale américaine. La Purge est une loi autorisant tout citoyen américain à commettre des meurtres sur n’importe quelle personne, afin de libérer sa violence le temps d’une nuit. Votée par le parti des Pères Fondateurs, elle permettrait à chaque individu de se décharger de son stress quotidien et au passage leur permettre de tuer qui ils veulent. Pour attirer un maximum de personnes à la participation de cet événement, les citoyens américains ont la possibilité d’utiliser n’importe quelle arme de an3leur choix (excepté les lance roquettes et autres bombes) pour commettre leurs méfaits. Mais ceux qui ne souhaitent pas participer à la Purge peuvent attendre patiemment la fin de la nuit chez eux, en priant que leur système de sécurité leur permettra de rester en vie. C’est d’ailleurs du côté de ceux qui ne prennent pas part à la violence que nous nous plaçons dans le premier film.

Nous rencontrons la famille Sandin, un couple marié parents de deux enfants et résidant dans une zone pavillonnaire tranquille. Chaque année, ils passent la Purge dans leur maison, abrités par un système de sécurité de pointe. Mais cette année tout ne se passera pas comme prévu. Vous constaterez dans ce premier film, que des gens mal intentionnés peuvent déployer des forces inimaginables pour arriver à leurs fins. Le deuxième tome de la saga nous offre une vision réaliste de la situation encore plus terrifiante, puisque l’action se passe en plein cœur d’une grande ville américaine. Nous y trouvons Léo, un homme déterminé à participer à la Purge, afin de venger la perte d’un proche. Il se retrouve malgréan2 lui à devoir venir en aide à plusieurs personnes et décide de rester avec ce groupe en attendant de leur trouver un abri. Mais le chemin pour arriver à son ultime objectif sera semé d’embûches et de situations cruelles inhumaines. C’est également dans American Nightmare 2 qu’on découvre qu’un mouvement Anti Purge, lutte dans les rues de la ville pour endiguer ce phénomène.

C’est dans cet esprit de rébellion envers la Purge et le gouvernement des pères fondateurs, que le troisième épisode de la Saga fait son entrée. Nous rencontrons rapidement Charlene Roan, sénatrice opposée au gouvernement actuel, luttant pour l’abolition totale de la Purge. Elle se présente pour les nouvelles élections américaines, en espérant changer la vision que la société a sur la Purge et en révéler son côté malsain. En effet, la sénatrice Roan fût témoin d’un épisode tragique lors de son enfance, en perdant toute sa famille lors de la Purge annuelle. Depuis, elle ne supporte pas l’idée que des assassinats non répréhensibles puissent être tolérés aux Etats Unis. C’est donc par cet aspect politique bien plus présent, que le troisième American Nightmare nous montre à quel point la Purge est ancrée dans cette société. Mais les Pères Fondateurs se sentant menacés, ne comptent pas se laisser faire et vont même jusqu’à promulguer une loi enlevant toute immunité à un an4personnage politique durant la Purge. Leurs intentions sont claires, éliminer Charlene Roan et continuer à régner sur le pays d’une main de maître.

Pour protéger la sénatrice d’une éventuelle attaque, une société de gardes du corps est mise à sa disposition. Et le chef d’orchestre en charge de la sécurité de Charlene n’est autre que Léo. Le personnage emblématique du deuxième film intègre donc les rangs de la protection de la sénatrice, tout en partageant les valeurs qu’elle tente de faire exister au sein de la société. Et c’est lors d’une attaque dont il sont victimes, que Charlene et Léo vont se trouver à errer dans les rues afin de trouver un abri. C’est à ce moment qu’ils vont rencontrer Joe un gérant de supérette et Marcos son employé, qui ne désirent qu’une chose, leur venir en aide. C’est donc ensemble qu’ils vont réussir à rejoindre le QG du mouvement “Anti Purge”, où la sénatrice sera considérée en héros pour ces habitants qui souhaitent que ce rituel meurtrier s’arrête définitivement. Ce troisième film nous montre que des décisions politiques ont de grandes conséquences pour le peuple qui vit dans un pays. Ce qui rend ce troisième tome intéressant, c’est que l’on ne nous présente plus la Purge comme un simple événement annuel, mais comme une loi influant sur les valeurs morales des américains.

Ce film interroge et fascine, puisqu’on pourrait s’imaginer qu’une telle loi puisse être misean5 en place dans un pays. Là se pose la question “Pourrait t’on un jour en venir à ce point de non retour?”. Serait-ce la solution pour réguler la pauvreté, le chômage et la délinquance qui touche tous les pays du monde? On pourrait également se demander si des individus seraient d’accord avec de telles pratiques et quel impact économique cela aurait sur un pays ou un autre. Peut on légalement décider de qui éliminer ou non? L’intérêt de ce film est de comparer cette situation à notre société actuelle et de voir ce qui se passerait, si notre pays était dirigé par un parti politique extrémiste, aux idéaux proches de certains versants de notre Histoire. Ainsi toutes les libertés individuelles de l’homme seraient remises en question (l’homosexualité, la couleur de peau, le mode de vie).

La moralité de cette saga est qu’une simple idée développée par un gouvernement peut avoir de lourdes conséquences. Ce sont des récits très intéressants qui donnent matière à réfléchir. Libre à vous de vous laisser emporter par l’histoire. 😉

American Nightmare Élections : un troisième film palpitant
Histoire9
Personnages7.5
Effets spéciaux8
Points positifs
  • Un scénario qui donne matière à réfléchir et une morale intéressante. Il y a du mouvement au long du film, l'intrigue est assez fluide.
Points négatifs
  • Des passages parfois obsolètes et l'aspect politique aurait plus être plus élaboré.
8.2Palpitant
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Google+
%d blogueurs aiment cette page :